Sept auteurs sénégalais à découvrir

En2017des écrivns canadiens ont traversé l’Atlantique pour des rencontres littéraires au Sénégal. En ce Mois de l’histoire des Noirs(Nouvelle fenêtre), ils nous présentent des auteurs sénégalais, histoire de découvrir la richesse de la littérature de ce pays.

1- Nafissatou Dia Diouf suggérée par Olivia Tapiero

« L’écriture de Nafissatou Dia Diouf, auteure d’origine dakaroise, traverse des frontières aussi bien nationales que génériques – elle a signé un roman, plusieurs nouvelles, des poèmes, des écrits pour la jeunesse ainsi que des chroniques dites irrévérencieuses. On retrouve, au niveau de son style, un équilibre délicat entre lyrisme et sobriété qui lui permet d’aborder, en toute finesse, des questions aussi bien liées à l’économie qu’à la sexualité, la tradition, l’hypocrisie et la guérison. »

Nafissatou Dia Diouf


2- Mohamed Mbougar Sarr choisi par Rodney Saint-Éloi

« Terre ceinte » de Mohamed Mbougar Sarr

 ÉDITIONS PRÉSENCE AFRICAINE

« La surprise littéraire que nous réserve le Sénégal s’appelle Mohamed Mbougar Sarr. Son premier roman Terre Ceinte (Présence africaine) a été un coup de tonnerre dans le ciel africain. Ce roman de ce jeune homme d’à peine 25 ans pointe de si belle manière l’avenir de la littérature africaine. »


3- Louis Camara est recommandé par Tristan Malavoy

Louis Camara et Tristan Malavoy au Sénégal en janvier 2017

« Ces rendez-vous littéraires ont été pour moi l’occasion de rencontrer Louis Camara, l’homme comme l’œuvre. Né à Saint-Louis, où il vit toujours, cet homme affable et curieux de tout est entre autres l’auteur du roman Le choix de l’Ori, célèbre au Sénégal, qui entraîne le lecteur dans la riche cosmogonie yoruba. »


4- Felwine Sarr est le choix de Yara El-Ghadban

« 105 Rue Carnot » de Felwine Sarr

« Auteur d’Afrotopia (Philippe Rey), Méditations africaines et105 rue Carnot (récemment réimprimés par Mémoire d’encrier) et Dahij (Gallimard), penseur, libraire, éditeur, musicien, ceinture noire en karaté. Felwine Sarr, par sa plume à la fois sensible et incisive, et ses réflexions, est l’une des voix contemporaines les plus marquantes du Sénégal et de notre époque, nous invitant à décentrer notre regard et revoir nos idées reçues et certitudes sur l’Afrique. »


5 – Rahmatou Seck Samb recommandée par Blaise Ndala

Rahmatou Seck Samb, Louis Camara, Felwine Sarr et Blaise Ndala

« Si les coulisses des lieux de pouvoir vous attirent, alors À l’ombre du Négus rouge, roman de Rahmatou Seck Samb est pour vous, elle qui a parcouru l’Afrique de Dakar à Addis-Abeba en passant par Kinshasa, enivrant sa plume de ces mémoires éclatées qu’elle nous restitue avec talent et générosité. »


6 – Ken Bugul a été choisie par Monia Mazigh

Ken Bugul

 

« Ken Bugul de son vrai nom Mariètou Mbaye Biléoma est une grande écrivaine Sénégalaise. Une femme qui écrit à travers ses pulsions et à la découverte des sens dans toute leur force, leur originalité et leur fragilité. Son livre, Le Baobab fou est un livre icône, à l’époque de sa parution, scandaleux, mais toujours aussi franc, douloureux que pertinent. »


7- Amadou Lamine Sall suggéré par Jonathan Lamy

« Senghor, ma part d’homme » d’Amadou Lamine Sall

 LES ÉDITIONS FEU DE BROUSSE

« L’essai Senghor, ma part d’homme du poète Amadou Lamine Sall est un livre tourné vers l’avenir. Concluant son portrait du président-poète sénégalais, l’auteur affirme qu’il faut suivre les traces, mais aussi dépasser Senghor, continuer son travail pour aller plus loin. Et cela passe par une décolonisation à la fois de la langue et de l’imaginaire. »



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *